Les ptits plaisirs #3

La période du retour des fêtes n’est pas toujours la plus facile à vivre. C’est dans ces moments-là qu’il faut se remémorer les p’tits plaisirs. Le geste, le moment de grâce, le coin de ciel bleu qui fait du bien et qui d’un coup recharge les batteries et vous réchauffe quand vous cherchez l’esprit de Noël et le courage d’affronter la rentrée!
De mon côté, j’en ai eu 3 ces derniers temps les voici :

  1. Le premier Noël du petit bonhomme

    Pour l’occasion, il avait revêtu sa tenue de père Noël trop craquante. Le voir déballer ses nombreux cadeaux réconcilie avec l’esprit de Noël. Bonus, les grands-parents sont ravis de garder le petit bonhomme. En effet, ils n’ont pas forcément l’occasion de passer du temps avec lui pendant l’année. Ils profitent donc pour rattraper le temps perdu et les parents pour souffler un peu..

    papa noel lameredechuckmaurice

  2. Une soirée ciné resto en amoureux

    La super mamiesitter ayant proposé ses services, nous avons sauté sur l’occasion! Du coup, nous sommes allés voir le dernier Starwars bonus dans une salle quasi vide. Nous allons moins souvent au restaurant mais quand on y va on se fait vraiment plaisir. Si vous êtes de passage à Limoges, je vous recommande l’Amphitryon. Le rapport qualité prix est excellent et le service aux petits soins. Il se trouve dans le quartier de la Boucherie qui, à cette période de l’année, est tout simplement magique.. avec une atmosphère à la Potter comme j’aime. Vous l’aurez compris nous avons passé une soirée mémorable de quoi rechercher les batteries avant d’affronter la rentrée.

  3. Vous pouvez m’appeler Docteur

    Notre passage aux urgences a été l’occasion d’un des plus grands kifs de ces derniers mois. En effet, j’ai beau être phobique de l’hôpital; j’ai regardé beaucoup de séries médicales « Urgences, Docteur House et Grey’s Anatomy etc. Le lendemain de notre nuit à l’hôpital, le médecin me demande comment s’est passée la nuit. Je lui raconte la petite alerte de bradychardie et l’évolution de la saturation en oxygène. Elle examine le petit bonhomme puis me demande : « Vous travaillez dans le milieu médical? » Passé le moment de surprise je me suis entendue répondre avec un immense sourire intérieur :  » Non mais j’ai fréquenté pas mal de médecins. » Je le savais que toutes ces heures de « NFS chimie iono » me seraient utiles un jour je le savais!!

    guardian-angel-docteur-lameredechuckmaurice

Et parce qu’il y a toujours une chanson pour redonner la pêche, je partage avec vous mon tube de l’été qui m’a suivie tout l’hiver. Je ne suis pas une fan mais j’ai suivi la carrière de Julien Doré depuis ses début à la Nouvelle Star. J’ai eu le grand plaisir d’assister à son premier Bercy avec une copine. C’est vraiment une bête de scène et nous avons passé un super moment. En plus, il semblait sincèrement ému d’être là dans cette grande salle.

c’est la version karaoké avec une choré de folie comme ça vous pouvez danser et chanter 😉 on n’a jamais trop de Panda dans la vie.

Ce billet m’a été inspiré par ce livre de Florence Servan-Schreiber 3 kifs par jour. Elle y explique comment repérer, identifier ces situations de bien-être qui peuvent devenir la base d’une vie épanouie. C’est aussi accéder à ses ressources intérieures pour se prémunir des situations défavorables. En s’appuyant sur la psychologie positive, ou science du bonheur qui observe les facteurs internes et externes de notre épanouissement, l’auteur a développé ses propres rituels, les kifs, qu’elle entend diffuser pour permettre à ses lecteurs de repérer leurs émotions positives et de vivre mieux.