Harry Potter : les secrets de tournage

Depuis la lecture du premier tome des aventures de Harry Potter, j’ai toujours rêvé de rejoindre Poudlard et l’école des sorciers. Vous aussi ? Alors enfourchez votre nimbus et suivez-moi dans les coulisses de cet univers magique et fantastique.

L’aventure commence

A peine sortis du bus, vous êtes accueillis par les pièces géantes du jeu d’échec. Elles sont aussi impressionnantes que dans le film.

Harry Potter entre dans le monde des sorciers

Comme dans le livre de JK Rowling, la visite commence par le placard qui sert de chambre à Harry d’où l’on s’échappe très vite pour arriver dans le Grand Hall, la salle des banquets de Poudlard où se déroule notamment la cérémonie du Choixpeau qui détermine à quelle école appartient chaque sorcier. Pour notre venue, elle était décorée sur le thème de Halloween 🙂

Anecdote de tournage : La chandelle n’a pas tenu ! On se rappelle tous de la mythique scène dans Harry Potter à l’école des sorciers où les élèves entrent dans la grande salle éclairée par une centaine de chandelles. Les bougies étaient à l’origine de vraies bougies minutieusement suspendues à un fil discret et allumées à la main. Problème, les bougies ont brulé les fils auxquels elles étaient suspendues, ce qui a causé leur chute. Les producteurs ont préféré éviter le danger et elles ont été remplacées par des images de synthèse.

La visite de Poudlard

Nous passons ensuite à un immense plateau où l’on accède aux différentes salles mythiques de Poudlard : le dortoir des garçons, le bureau de Dumbledore et la salle de classe des potions.

Le fameux choixpeau s’est glissé parmi les photos sauras-tu le retrouver ?

Anecdote de tournage :  scoop les enfants grandissent même les apprentis sorciers… les lits du dortoir ont été créés quand les garçons avaient 9/10 ans et n’ont pas été changé tout au long des 6 films. Résultat : les acteurs ont terminé en se recroquevillant pour ne pas que leurs pieds et leurs bras dépassent des lits.

Le royaume des effets spéciaux

Puis, on découvre tous les secrets du Quidditch et du vol de balai. Le visiteur peut se prendre au jeu et se voit proposer une chevauchée fantastique et vous pouvez repartir avec le film de vos exploits mais je ne vous en dis pas plus car les photos sont strictement interdites…
L’un de mes coups de coeur au niveau des décors, c’est la partie mécanique ! Il faut le savoir beaucoup de magie est due à l’inventivité des équipes techniques et de décoration. Par exemple, la porte de la Chambre des Secrets a été fabriquée à la main tout comme comme les escaliers sculptés qui mènent au bureau de Dumbledore.. de véritables chefs d’oeuvres qui requièrent des trésors d’ingéniosité et le résultat est tout simplement bluffant !

Anecdote de tournage : aucun des murs du Terrier la maison de la famille Weasley n’est droit! Pour achever ce côté excentrique, les équipes de construction ont retiré des poutres de soutien et des murs porteurs tout en maintenant une structure solide.

La Forêt interdite

Ensuite vient le décor le plus impressionnant de toute la visite : La Forêt Interdite ! Elle apparaît dans chaque film de la série. Au début, les scènes étaient tournées en extérieur à Black Park dans le Buckinghamshire. Filmer dans une véritable forêt où les éléments et la météo ne peuvent pas être controlés s’est avéré trop compliqué et les équipes de production ont préféré recréer la forêt en studio. On se sent vraiment tout petit et pas très rassurée quand on entre dans cette brume plus vraie que nature. La rencontre avec les araignées géantes est flippante avec en plus les éclairs et le tonnerre qui résonne tout est réuni pour vous faire peur. Je ne suis pas particulièrement arachnophobe mais là je n’en menais pas large 🙂

Anecdote de tournage : des décors immenses ! Les toiles de fond peintes à la main mesurent plus de 183 mètres de large et comptent parmi les plus grandes jamais réalisées.

  • Les arbres de la forêt atteignent les 4,3 mètres de diamètre.
  • Pour donner vie à Aragog, l’Araignée géante, un animatronic de plus de 5 mètres d’envergure a été créé par les équipes techniques.
  • Aragog a été filmée rampant parmi les racines d’arbres ce qui a permis de masquer tous les mécanismes, les câbles et les techniciens nécessaires pour la faire fonctionner.

Les extérieurs

Après ces émotions, le meilleur moyen de se réconforter c’est la fameuse Bièraubeurre ! Bon ce n’est pas une révélation gastronomique mais ce n’est pas si mauvais en gros c’est du cidre pétillant et gras mais comme dirait l’autre : le gras c’est la vie ! On enchaîne avec les extérieurs permanents de Privet Drive, petite rue en paisible banlieue où habite la famille Dursley et le jeune Harry Potter. On y retrouve le Magicobus, la voiture du Père de Ron ainsi que le pont de Poudlard.

Anecdote de tournage : 3 en 1 ! Le Magicobus culmine à 6,7 mètres de haut et a été créé à partir de trois anciens bus à étage.

  • Deux versions du bus ont été construites : l’un est motorisé et apte à être conduit et l’autre est réservé pour les cascades. L’intérieur du bus est un plateau séparé construit dans les studios Leavensden, des écrans bleus ont été utilisés pour le tournage
  • Il est indiqué sur l’arrière qu’il peut se rendre dans toutes les destinations, sauf sous l’eau.

Le Chemin de traverse

Après un détour par le département des masques et créatures, le temps de faire un coucou à Dobby, on se dirige vers le Chemin de Traverse. Cette rue commerçante est le passage obligé pour tout apprenti sorcier qui désire s’équiper en baguettes, balai et autres farces et attrapes : le rêve ! C’est aussi là que se trouve Gringotts, la banque des sorciers

Anecdotes de tournage :  plus de 3 mois, c’est le temps qu’il a fallu pour créer la façade du magasin de Georges et Fred Weasley!

  • Le chapelier fou de l’entrée mesure plus de 6 mètres.
  • Plus de 120 produits ont été créés pour la boutique des sorciers facétieux
  • la boutique d’Ollivander contient environ 17 000 baguettes magiques. Elles disposent chacune de leur étiquette, indiquant leur composition (bois et coeur).

Je ne vous ai volontairement pas tout dévoilé afin de garder quelques surprises aux prochains visiteurs… Vous l’aurez compris j’ai vraiment adoré cette visite et même si l’on découvre un peu l’envers du décor, la magie continue à opérer 🙂 Pour prolonger l’expérience, je vous conseille d’aller jeter un oeil sur le site Pottermore où vous allez pouvoir créer votre profil de sorcier.

Infos pratiques :

Pour y aller c’est très simple :

Vous réservez votre place sur le site officiel. Puis vous recevez un mail avec votre ticket à imprimer.
Pour vous rendre aux studios depuis Londres, l’option la plus simple est de prendre le train depuis la station Euston au centre de Londres (20 min de trajet) jusqu’à “Watford Junction”, une navette (2,5£ aller-retour/ personne) vous emmènera ensuite depuis la gare au studio. Tout est expliqué ici.

Si vous prévoyez un séjour à Londres, prenez d’abord vos billets pour le studio (attention il faut s’y prendre assez à l’avance et vous ne pouvez pas acheter vos billets sur place) avant le train ou l’avion comme ça vous serez sûrs de ne pas louper cette superbe visite.

Encore un grand merci à mes amis qui m’ont offert ce super cadeau pour mon anniversaire, vous êtes au top !