Cours de préparation à l’accouchement #1 :
la sophrologie

En tant que primipare (maman novice), j’ai testé plusieurs méthodes de préparation à l’accouchement avant de trouver celle qui me convenait le mieux.
Aujourd’hui, je vous propose de découvrir la préparation avec sophrologie.

4 questions à Élodie Meunier, sage-femme, 12 ans d’expérience au sein de l’AP-HP :

  1. Quelles sont les différences entre un cours de préparation classique et un cours de préparation avec sophrologie ?
    La méthode de préparation classique est basée sur une information sur le déroulement du travail, de l’accouchement, sur la gestion de la douleur grâce à des exercices respiratoires et de relaxation simples et efficaces. Une information est aussi délivrée sur les suites de couches, le retour à domicile et l’allaitement. La préparation sophrologique propose une action plus complète et possiblement durable à condition que la femme pratique un entraînement régulier (1 fois/jour si possible). Grâce à cette méthode, les femmes vivent leur grossesse de façon plus consciente et harmonieuse. La préparation à l’aide de la sophrologie permet de quitter un état de crispation, de résistance involontaire. Il s’agit d’un travail psycho-corporel visant à se centrer et à appréhender au mieux une situation potentiellement stressante en gardant le contrôle sur soi-même.
  2. Comment se déroule une séance ?
    Cette préparation ne nécessite aucun accessoire particulier. La séance de sophrologie peut être effectuée debout, assise ou allongée sur un tapis.
    Il n’y a pas de suppression des bruits extérieurs, ni de la lumière afin de se retrouver dans les mêmes conditions qu’en salle de naissance.
    Il est recommandé d’enregistrer la séance afin de pouvoir s’entrainer à loisir à la maison, ceci constituant la base de la méthode sophrologique.
    Dans le cadre de la préparation, une information sur le déroulement du travail et de l’accouchement sera faite dans un premier temps. Puis une séance de sophrologie est ensuite proposée, en rapport avec le thème abordé : présence du bébé, respiration et gestion de la douleur, projection sur le déroulement du travail en salle de naissance, accueil du bébé…, séance spéciale post-accouchement, préparation en vue d’une césarienne… Les séances sont individuelles ou en groupe.
  3. À qui ce type de préparation s’adresse ?
    A toutes les futures mamans qui souhaitent apprendre à être consciente de leur corps et à le détendre, et qui souhaitent réduire les peurs et les malaises parfois associés à l’état de grossesse. Finalement, la préparation sophrologie s’adresse à toutes les futures mères.Certaines préféreront une approche plus classique, d’autres une approche plus physique grâce au yoga prénatal, au travail de certaines postures, d’autres encore seront plus attirées par un travail psychocorporel avec la sophrologie.L’entretien prénatal, dit du 4ème mois, permet de faire un choix en fonction du contexte, des attentes, des peurs particulières de la future maman.
  4. À quel moment de la grossesse faut-il commencer les cours de préparation ?
    La future maman peut commencer son entraînement sophrologique dès le début du 2ème trimestre de la grossesse afin de bénéficier rapidement et durablement de ses bienfaits tels que la diminution du stress inhérent au bouleversement physique et psychique qu’entrainent la grossesse et la naissance d’un enfant.

Mon avis sur cette préparation : en tant que future maman complètement novice, j’avais besoin d’être rassurée et informée sur le déroulement de l’accouchement mais aussi d’avoir des clés pour me relaxer et mieux vivre ma grossesse.

Le gros + : j’ai pu enregistrer les séances de relaxation et les refaire à la maison quand j’en ai eu besoin.

Pour plus d’info : vous pouvez consulter le site d’Elodie Meunier